Pourquoi il fallait destituer Marc Ravalomanana

Courrier des lecteurs : Pourquoi il fallaitdestituer Marc Ravalomanana


Publié le Lundi 6 février 2012 à 21:47
Marc Ravalomanana, un batisseur
POURQUOI LE COUP D’ETAT DE 2009 ?
Avec Ravalomanana au pouvoir, c’est le début de la fin du règne de la France à Madagascar.Le monopole des 600 entreprises françaises présentes depuis des lustres sur tout le territoiremalgache, volait en éclat. Ravalomanana laisse jouer la concurrence ; place au mieux disantet au plus performant. C’est le début la vraie indépendance, et non celle annoncée en 1960 par DeGaulle. Pour la France, Ravalomanana était l’homme à abattre. Elle a trouvé son valet en Rajoelina.(voir les dénonciations du Cdt Charles Andrianasoavina).

LES REALISATIONS DE RAVALOMANANA
En 7 ans :

•la réserve en devises est passée de 200 millions de dollars (2003) à 1,4 milliards dedollars ;

•le taux de croissance atteint 7,1% en 2008, alors qu’en Afrique il est de 6,8% ;l’inflation est de 9,4% seulement, s’il est de 12% en Afrique ;

•en 2005, il fait construire le Port de Fort-Dauphin, qui devient le 2è port africainaprès Durban, en termes de capacité ;Le budget national est investi dans les routes, les infrastructures, la santé etl’éducation.C’est la première fois que tous les enfants scolarisés reçoivent des « kits scolaires ».

•9000 Km de routes sont bitumées, soit bien plus que ce que les gouvernementssuccessifs ont effectué en 43 ans d’indépendance (Omar Bongo=1000kmen 40 ans)

                            « Madagascar n’a jamais été aussi performant » dit la Banque Mondiale.

OUVERTURE-

•en 2007, le Canada est devenu le 1er investisseur à Madagascar ;la Chine est le 1er partenaire commercial, tandis que la France recule à la 4è place ;

•l’Anglais devient langue officielle au même titre que le malgache et le français ;

•le malgache devient langue d’enseignement à la place du français ;

•Ravalomanana refuse la privatisation de AIR MAD et de la JIRAMA. Et il donnela gestion d’AIR MAD à la LUFTHANSA, une compagnie allemande, et celle de laJIRAMA à une autre compagnie allemande.

PROJETS-

•Ravalomanana a préparé pour Juin 2009, la mise sur pied d’une Banque Nationale,secteur jusqu’ici monopolisé par 3 groupes français ;

•2008, création d’une cimenterie avec l’aide chinoise, secteur monopolisé parHOLCIM. Le ciment coûte trois fois plus cher à Madagascar qu’à Maurice, qui pourtant l’importe.

•Ravalomanana comptait louer 1,3 millions d’hectares à une société Sud-Coréenne, quiétait prête à investir 5 millions de dollars. Il faut savoir qu’aujourd’hui, 8% des terresseulement sont exploités. Et même si on louait 1,3 millions d’Ha, il resterait 42% deterres inexploitées.

•Découverte d’une réserve de pétrole évaluée à 15 milliards de barils, représentant2000 milliards de dollars (soit 3 siècles de PIB malgache). EXXON (USA) et CHINAPetroleum sont reçus par Ravalomanana.

France 24 et AFP diabolisent alors le régime de Ravalomanana, dénonçant sa « dictature » letaxant de monopoliser l’économie. Mais ils ne disent pas qu’en 2001, son entreprise TIKO,1ère industrie agro-alimentaire, faisait déjà vivre plus de 4000 personnes. En remettant àplat les bases de l’économie, Ravalomanana perturbe les rentes de situation, et attire la hainesur lui.

LES REALISATIONS DE RAJOELINA
Inutile de revenir sur la façon dont Rajoelina a dirigé et réussi le putsch. Les déclarations du(Commandant) Colonel Charles Andrianasoavina sont plus que suffisantes pour le mener aupoteau, ou à l’échafaud.

UN POUVOIR DE CORROMPUS-

•Rajoelina a collecté quelques 233 milliards Ariary pour acheter des militaires, et dehauts fonctionnaires de la magistrature pour réaliser son putsch.A l’image de leur « maître », les sous-mercenaires aux postes de commande, se livrenteux-aussi à la spoliation à grande échelle du pays.

•Les voitures et les logements sontmonopolisés, même s’ils ne sont plus en fonction…Bon nombre d’entre eux sont impliqués dans l’exportation illicite de bois précieux,et de pierres précieuses ;

•Des policiers ou des militaires louent leurs armes à des bandits, source del’insécurité ;Actuellement, le régime négocie avec DAEWOO concernant la location de terrains (ceque la France et Rajoelina ont critiqué à Ravalomanana. Plus encore, la société TozziGreen cultive des hectares de jatropha à Ihorombe avec seulement uneautorisation de prospection.


SOURCE DE LA PROLONGATION DE LA CRISE-

•Ce n’est pas une fois ni deux que Rajoelina se dédie. Rappelons qu’il avait promisque la transition ne durerait pas plus de 24 mois, le pouvoir « ne l’intéressant pas ».Il est le premier à ne pas respecter la Feuille de Route qu’il a signée par deux fois ;

•Emission de NOTAM pour empêcher Ravalomanana de participer aux électionsprésidentielles ;

•Mépris du droit universel du « Droit de l’homme » en empêchant la libre circulationdes individus.


MADAGASCAR MIS AU BAN DE LA SOCIETE INTERNATIONALE-

L’Union Africaine suspend Madagascar, et refuse sa participation à ses réunions.L’Union Européenne, au lendemain du dernier Notam émis le 21 Janvier dernier,suspend les aides qu’elle était prête à enclencher ;La Banque Mondiale et le FMI suspendent aussi les aides prévues pour Madagascar.

PAUPERISATION ET TERREUR DE LA POPULATION.-

•Des écoliers perdent connaissance en plein cours, par manque de nourriture ;

•Les parents suspendent les études de leurs enfants, incapables de subvenir à leursbesoins ;

•Suite à la fermeture de plusieurs entreprises franches, plus de 300 à 400.000travailleurs restent sans emploi jusqu’à ce jour ;

•Devant tant de pauvreté, l’insécurité augmente en ville comme à la campagne ;Donc, baisse de la productivité et de la production au niveau national. L’économie est complètement désorganisée.

A l’occasion du 7 février, on peut répondre à la question : « à qui profite le crime ? »
Source TNN : http://www.tananews.com/2012/02/courrier-des-lecteurs-pourquoi-il-fallait-destituer-marc-ravalomanana/

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×